Retour àTypes d'incontinence

Incontinence fonctionnelle

J'AIME (0)

À propos de l’incontinence fonctionnelle

L’incontinence fonctionnelle n’est pas due à des problèmes de vessie, mais plutôt à des problèmes physiques pour se rendre aux toilettes à temps. L’incontinence fonctionnelle est donc plus une condition de circonstance qu’un problème de la vessie. L’incontinence fonctionnelle n’est pas due à des problèmes de vessie, mais plutôt à des problèmes physiques pour se rendre aux toilettes à temps.

Si l’incontinence fonctionnelle se produit principalement chez les personnes à mobilité réduite, elle peut également être aggravée lorsque les toilettes ne sont pas adaptées aux personnes handicapées ou lorsqu’elles sont inaccessibles.

Heureusement, il existe des mesures de protection contre l’incontinence fonctionnelle susceptibles non seulement de vous éviter des accidents, mais aussi de vous permettre de rester au sec.

Quelles sont les causes de l’incontinence fonctionnelle?

Les causes possibles de l’incontinence fonctionnelle sont nombreuses, mais les problèmes les plus fréquemment signalés sont ceux qui sont liés à une personne qui :
  • doit attendre qu’une autre personne l’aide à se rendre aux toilettes.
  • ne peut pas se déplacer assez rapidement pour aller aux toilettes, une fois qu’elle ressent l’envie d’uriner.
  • ne peut pas enlever ses vêtements de façon autonome et en temps voulu.
  • ne peut pas passer de manière autonome d’un fauteuil roulant aux toilettes.
Parmi les causes d’incontinence fonctionnelle, on peut citer :
  • Cécité ou mauvaise vue : Parfois, un environnement inconnu peut constituer un obstacle qui empêche d’accéder aisément aux toilettes.
  • Mobilité réduite : Les personnes en fauteuil roulant peuvent souvent rencontrer des obstacles qui rendent difficile l’accès aux toilettes.
  • Elles peuvent également trouver des toilettes qui ne sont pas adaptées aux personnes handicapées.
  • Conditions musculo-squelettiques et neurologiques : Ces conditions ont un impact significatif sur la capacité à accéder efficacement aux toilettes en temps voulu.
  • Maladie mentale : Troubles du cerveau qui empêchent une personne de reconnaître la nécessité d’aller aux toilettes et de résoudre les problèmes. L’incontinence fonctionnelle peut résulter de problèmes de réflexion ou de communication. Par exemple, une personne atteinte de démence pourrait ne pas être en mesure de reconnaître le besoin d’aller aux toilettes ou de planifier un déplacement vers les toilettes. Les personnes souffrant de dépression grave peuvent également perdre toute envie de prendre soin d’elles-mêmes, y compris d’utiliser les toilettes.
  • Médicaments : Certains médicaments, comme les sédatifs puissants, peuvent causer de l’étourdissement et empêcher la personne de reconnaître le besoin ou d’aller aux toilettes jusqu’à ce qu’il soit trop tard. D’autres médicaments, comme les capsules diurétiques utilisées pour réduire la pression sanguine ou l’accumulation de liquide dans les poumons et les pieds, agissent en augmentant le besoin d’uriner. Si vous trouvez que les diurétiques sont la principale cause de votre incontinence fonctionnelle, parlez-en à votre médecin de famille. Il se peut qu’ils soient en mesure de fractionner la dose afin de minimiser l’effet de ces médicaments.
  • Maladies et blessures temporaires : Même un problème temporaire comme un mal de dos intense ou une jambe cassée peut empêcher une personne de se rendre aux toilettes et de les utiliser à temps.

Traitement de l’incontinence fonctionnelle

La meilleure façon de traiter l’incontinence fonctionnelle est de s’attaquer d’abord aux conditions qui ont contribué au problème, pour voir si des modifications peuvent être apportées. Regardez dans votre environnement. Demandez-vous si vous pouvez améliorer l’accessibilité à la salle de bains. La deuxième option consiste à planifier les pauses pour aller aux toilettes en fonction de vos habitudes urinaires et intestinales.Si vous savez que vous ou la personne dont vous vous occupez fait une selle juste après le déjeuner ou urine 30 minutes après le dîner ou le souper, vous pouvez alors prévoir d’aller aux toilettes juste avant.

Si vous souffrez d’une maladie qui cause l’incontinence fonctionnelle, parlez à votre médecin de famille ou à votre spécialiste des traitements possibles qui pourraient améliorer ou rétablir votre capacité, afin de vous donner un accès plus rapide aux toilettes.

La clé, bien sûr, est de prévenir les épisodes d’incontinence fonctionnelle. Voici quelques techniques et conseils de gestion pour vous aider à réduire le risque et peut-être à éviter les accidents, tant à la maison qu’à l’extérieur.

  • Rééducation de la vessie : Il s’agit de programmer le temps entre les visites aux toilettes. Au départ, vous commencez par mettre à l’horaire vos tendances urinaires habituelles. Vous pouvez télécharger un journal de la vessie ici. Une fois que vous connaissez votre rythme habituel, vous pouvez planifier une sortie aux toilettes 15 minutes à l’avance. Pour plus d’informations sur la rééducation de la vessie, cliquez ici. Vous pouvez également prévoir des visites régulières aux toilettes. Et consultez notre page sur l’incontinence d’urgence pour une méthode simple visant à réduire les envies d’uriner lorsque vous vous rendez aux toilettes.
  • Exercices du plancher pelvien dans le but de diminuer lentement les visites aux toilettes toutes les trois ou quatre heures.
  • Les exercices des muscles pelviens, aussi appelés exercices de Kegel, sont conçus pour renforcer les muscles qui soutiennent la vessie et l’urètre afin de prévenir les fuites. Les exercices de Kegel visent à isoler et à renforcer les muscles pelviens. Avec de la pratique, ces exercices vous aideront à prévenir les accidents lorsque vous tentez d’aller aux toilettes.
  • Restez actif : Augmenter ou maintenir votre niveau d’activité sera utile, car vous pourrez plus facilement vous rendre aux toilettes avant qu’il ne soit trop tard.
  • Mictions programmées, à heure fixe ou sur demande : Si vous vous rendez régulièrement aux toilettes, vous risquez moins d’avoir à vous dépêcher.
  • Utilisez les résultats de votre journal de la vessie pour vous aider à programmer ces visites aux toilettes. De cette façon, vous aurez plus de succès.
Considérez également ces conseils pratiques qui pourraient vous aider à prévenir l’incontinence fonctionnelle :
  • L’une des choses les plus importantes à faire à la maison est de s’assurer que vous avez un accès facile à votre salle de bain. Veillez à ce que le chemin vers les toilettes soit dégagé de tout encombrement ou tapis au sol. Éliminer tout obstacle peut vous éviter de tomber ou de trébucher sur le chemin vers la toilette. Vous pouvez également penser à laisser la porte de la salle de bains ouverte et les lumières allumées la nuit afin que la pièce soit facile à repérer et à atteindre.
  • Pour les personnes ayant des problèmes de dextérité (fonctionnement des mains), les fermetures éclair, les agrafes, les ceintures et les boutons peuvent constituer des obstacles considérables. Si vous devez vous rendre rapidement aux toilettes, assurez-vous que vos vêtements soient faciles à enlever. Par exemple, portez un pantalon avec une taille élastique.
  • Si vous avez des difficultés à passer d’un fauteuil roulant à la toilette, à vous asseoir sur des toilettes basses ou à en descendre, vous devrez peut-être demander conseil à un ergothérapeute. Ces professionnels savent comment vous aider à vous asseoir sur les toilettes et à en descendre sans vous blesser ni blesser votre soignant. Ils peuvent vous aider à choisir le bon type de dispositifs, tels que les barres d’appui et les sièges de toilette surélevés. Pour trouver un ergothérapeute local, communiquez avec l’Association canadienne des ergothérapeutes ou avec votre service de santé local. Demandez à votre médecin de famille de vous orienter vers un ergothérapeute.
  • Depend® propose une gamme de produits d’incontinence pour les hommes et les femmes, spécialement conçus pour absorber les fuites urinaires et vous donner confiance en vous lorsque vous sortez ou lorsque vous êtes avec votre famille et vos amis.

More Types d'incontinence articles:
Précédent
Incontinence par regorgement
Suivant
Incontinence fécale
More Types d'incontinence articles:
Précédent
Incontinence fécale
Suivant
Incontinence par regorgement