Soins 101 : Conseils pour les nouveaux aidants

Commencer la planification des repas pour les parents âgés

Commencer la planification des repas pour les parents âgés

Saviez-vous que plus de 10 millions d’adultes âgés de 50 ans et plus risquent de souffrir de la faim chaque jour? L’insécurité alimentaire chez les personnes âgées coûte 130,5 milliards de dollars chaque année, selon les estimations de la Fondation AARP, Drive to End Hunger. Même parmi les personnes ne souffrant pas d’insécurité alimentaire, de nombreuses personnes âgées ne bénéficient pas d’une alimentation adéquate, ce qui peut avoir un impact considérable sur l’énergie et la santé en général. Le vieillissement du corps humain s’accompagne de changements qui rendent plus difficile l’adoption d’un régime alimentaire équilibré et sain. Certaines conditions peuvent rendre plus difficile la préparation des repas ou l’autonomie alimentaire de votre parent. L’altération du goût et de l’odorat ainsi que la perte d’appétit limitent souvent les choix alimentaires des personnes âgées, qui se tournent alors vers des aliments moins sains. Parallèlement, les besoins en nutriments évoluent avec le vieillissement, la capacité d’absorption et d’utilisation des nutriments devenant moins efficace, ce qui souligne la nécessité de veiller à ce que les parents âgés s’alimentent correctement.  C’est pourquoi, si vous vous demandez comment vous occuper de vos parents, c’est peut-être le meilleur point de départ. La planification des repas peut faciliter la prestation de soins en simplifiant le processus qui consiste à aider les parents âgés à alimenter leur corps.

Comprendre les besoins nutritionnels de vos parents âgés

Les experts du Jean Mayer USDA Human Nutrition Research Center on Aging ont créé une pyramide alimentaire modifiée pour les personnes âgées, soulignant l’importance d’aliments et de nutriments spécifiques, de l’activité physique et de la priorité donnée à la consommation d’eau. D’autres chercheurs ont constaté que les personnes âgées ne consomment pas assez de protéines dans leur alimentation, peut-être parce qu’elles sautent des repas  Les directives fédérales recommandent de consommer au moins 0,36 gramme de protéines par kilo de poids corporel. Cela signifie qu’un adulte de 160 livres doit consommer au moins 57 grammes de protéines par jour, sauf recommandation contraire des médecins. N’oubliez pas que l’apport en protéines joue un rôle important dans le maintien de la masse musculaire, que les adultes perdent en moyenne à raison de 8 % tous les 10 ans jusqu’à l’âge de 70 ans et de 15 % tous les 10 ans par la suite, selon U.S. News World Report. Il est également important de garder à l’esprit que le métabolisme de vos parents n’est pas le même que lorsqu’ils étaient plus jeunes. Le métabolisme de base diminuant naturellement avec l’âge, les besoins énergétiques des personnes âgées diminuent également. Si l’on ajoute à cela la diminution de l’activité physique que connaissent la plupart des personnes âgées, la nécessité de contrôler la taille des portions devient de plus en plus importante pour maintenir un poids sain.

Conseils pour aider vos parents âgés à manger sainement

L’avantage de participer à la planification des repas est que vous pouvez encourager vos parents à manger des aliments riches en nutriments qui ont un effet positif sans excès de calories. De plus, pour de nombreuses personnes âgées, la sensation de soif diminue avec l’âge. Il est donc de plus en plus important de veiller à ce qu’elles boivent souvent de l’eau pour éviter la déshydratation, un risque pour la santé souvent négligé. Pour de nombreuses personnes âgées, une fois qu’elles ont soif, elles souffrent déjà d’une légère déshydratation.  De même, essayez de les éloigner des aliments contenant des calories vides. Réduisez au minimum les aliments comme les bonbons, les boissons gazeuses et les croustilles au profit d’aliments comme les :

  • Fruits et légumes aux couleurs vives
  • Céréales complètes, notamment le pain complet, les flocons d’avoine, le quinoa et le riz brun
  • Produits laitiers faibles en gras ou produits laitiers enrichis
  • Viande maigre, volaille, fruits de mer et œufs
  • Haricots, légumineuses, noix et graines

Parler des défis liés à une alimentation saine

Avant de commencer à planifier les repas, il est utile de savoir si quelque chose empêche vos parents d’avoir unealimentation saine. Par exemple, s’ils ont des difficultés à mâcher, ils peuvent avoir besoin de consulter un dentiste. S’ils éprouvent une perte d’appétit, il pourrait s’agir d’une affection sous-jacente ou un effet secondaire du médicament en jeu. Il peut être difficile d’aborder le sujet des parents âgés et des finances s’ils disposent d’un budget fixe et ont du mal à gérer leur argent, ce qui peut constituer une autre pierre d’achoppement. Selon la National Foundation to End Senior Hunger, une personne âgée sur six souffre d’insécurité alimentaire en raison de problèmes d’argent.

Conseils pour la planification des repas

Une fois les problèmes résolus, vous pouvez commencer à planifier vos repas. Commencez par vous asseoir une fois par semaine avec vos parents pour planifier les repas de la semaine. Cela réduira le nombre de courses nécessaires tout en vous donnant, à vous et à vos parents, l’occasion de discuter de ce qu’ils ont envie de manger pendant la semaine à venir et de leur donner le sentiment qu’ils font partie de la solution. Voici d’autres conseils pour la planification des repas :

  • Choisir des recettes variées pour la semaine qui incorporent des aliments et des saveurs qu’ils apprécient tout en répondant à leurs besoins alimentaires et à toute restriction qu’ils peuvent avoir
  • Préparer les ingrédients pour la semaine, en faisant de grandes quantités de riz brun ou de quinoa, en lavant et en coupant les légumes et en les plaçant dans des récipients hermétiques au réfrigérateur.
  • Préparer des repas à l’avance qui peuvent être conservés au réfrigérateur ou au congélateur dans des récipients pouvant contenir des portions.
  • Il n’est pas rare que les dents et les gencives des parents âgés changent, ce qui peut rendre la mastication et la morsure d’aliments durs difficiles. Cuisiner des aliments mous comme des boissons et des laits frappés, de la purée de pommes de terre, du gruau, des flocons d’avoine, des viandes tendres et des poissons floconeux peut les aider.

Une personne âgée sur cinq déclare se sentir plus seule pendant les repas. Organisez votre emploi du temps pour manger avec votre parent âgé et invitez d’autres membres de la famille, des amis et des voisins à rompre le pain ensemble. Non seulement cela contribue à atténuer le sentiment de solitude, mais cela peut aussi aider vos parents âgés à prendre des décisions saines.

Kimberly-Clark Canada makes no warranties or representations regarding the completeness or accuracy of the information. This information should be used only as a guide and should not be relied upon as a substitute for professional medical or other health professional advice.